Participer

Nous essayons de vous fournir ici une liste exhaustive des façons dont vous pouvez participer au projet.

Sans compétences techniques

Il est possible de participer sans compétences techniques particulières. Choisissez votre contribution :

  • relayer l’information (mail, réseaux sociaux, sites, etc)
  • aider au maintien de la documentation du projet sur le wiki
  • nous envoyer vos commentaires, vos idées, les problèmes que vous rencontrez sur le site ou lors de la cartographie.
  • animer un collectif de collecte de données ou se porter coordinateur pour une ville (ce qui permet notamment de pouvoir juger si la cartographie est complète)
  • organiser une CartoPartie
  • contactez votre collectivité locale pour savoir si elle a recensée les panneaux publicitaires sur son territoire et si ces données sont accessibles et utilisables : document type (wiki collaboratif)
  • voir comment s’applique la loi CADA ou l’approche opendata pour ces demande
  • contactez des afficheurs publicitaires pour savoir si ils seraient d’accord pour transmettre des données sur l’emplacement de leur panneaux
  • effectuer un don en monnaie ou par flattr pour contribuer aux frais d’hébergement, de nom de domaine et de compensation carbone**

 

 

Sachez que nous nous efforçons d’accompagner les personnes n’ayant pas de compétences techniques, n’hésitez pas à nous solliciter.

Avec un bagage technique

  • créez vous un compte sur OpenStreetMap
  • un panneau est représenté par un nœud (node) ayant pour tag : advertising=billboard, pour une explication OSM de ce tag, voir la page sur le wiki de openstreetmap : http://wiki.openstreetmap.org/Proposed_features/advertising (version française)
  • cartographier en utilisant OSM : potlach (directement sur le site), JOSM (logiciel libre à télécharger http://josm.openstreetmap.de/). Pour débuter avec OSM : guide de démarrage (wiki)
    • cartographier autour de chez vous en connaissant simplement l’emplacement des panneaux publicitaires
    • imprimer une carte d’une zone ou d’une ville (http://walking-papers.org ou http://maposmatic.org/) et faire une balade en identifiant les panneaux sur papier. Ce mode de cartographie est adapté aux personnes n’ayant pas d’ordinateur personnel ou ayant difficilement accès à un ordinateur. Si c’est votre cas, vous pouvez nous envoyer par courrier postal votre recensement (demandez nous une adresse postale par courriel : contact@cartographiepublicitaire.org)
    • établir une trace GPS en notant des points pour les panneaux (cf documentation sur POI dans OSM – utilisation de lap), ensuite l’importer dans un outils de cartographie OSM.
    • utiliser une application smartphone/ordiphone (mobiles à forte capacité de calcul, truc avec GPS, connexion internet, etc) pour noter ces panneaux en tant que POI. Par exemple, voir notre guide pour android (wiki). Attention : nous sommes très sensibles à la critique de la téléphonie mobile et particulièrement à son extension à internet mobile (3G, UMTS, etc.) Nous n’encourageons en aucun cas à l’utilisation de ces appareils qui sont souvent source d’isolation sociale et de comportements. Quelques pointeurs vers des réflexions critiques sur la téléphonie mobile : http://www.robindestoits.org/http://www.piecesetmaindoeuvre.com/
  • Développement (voir suite) :
  • intégrer à OpenStreetMap des cartographies existantes effectuer par des collectifs antipubs (Lille, Dijon, Rouen, Angers, etc)
  • traduction de ce site (à faire, lien rosetta?)

Nous dépendons et sommes admiratifs du travail effectuée par la communauté OpenStreetMap. Établir une cartographie libre et gratuite nous semble un bel objectif, n’hésitez pas, si vous avez ouvert un compte sur OpenStreetMap à contribuer au delà du recensement des panneaux publicitaires. Cartographier son cadre de vie est une façon aussi de se le réapproprier, de mieux le connaître et se rendre compte qu’il peut changer.

** Nous souhaitons effectuer une contribution carbone pour diminuer l’impact environnemental de ce site. Néanmoins nous considérons cela comme une solution pragmatique et recommandons plutôt la sobriété énergétique. Bien souvent la compensation carbone est utilisée dans un but de écoblanchissement. Malheureusement notre compensation carbone est limitée à ce site, pour être complet il faudrait prendre en compte l’empreinte écologique du système OpenStreetMap, ainsi que la consommation énergétique des contributeurs.

3 commentaires sur “Participer
  1. buzz dit :

    Excellente initiative ! Contributeur à Openstreetmap depuis pas mal de temps je n’avais pas eu l’idée de contribuer à lister les panneaux de pub ! Belle idée ! Je vais lancer le message sur nos relais locaux et via l’association de carto-contributeurs du secteur (http://kreiz-breizh-geomatik.org) !

    Dans notre secteur les panneaux de pub sont moins présents que sur Nantes par exemple mais il y a quand même de quoi faire !

    Au plaisir !

    Lionel

  2. Super initiative. Déjà contributeur sur Open Street Map sur la région de Vitré (35), j’avais en tête de rentrer les panneaux. Je me lance. Bonne continuation !

  3. Barnes dit :

    Bonjour,
    Voici mes explications sur la TLPE, qui montre que l’accès aux données par l’OpenData est un axe majeur sur lequel il faudrait arriver à avancer …

    TLPE ou Taxe Locale sur les enseignes et les Publicités Extérieures :

    Taxe facultative perçue par la commune ou par L’EPCI. Les exploitants ou bénéficiaires de dispositifs publicitaires doivent tous les ans soit déclarer (cerfa 14799-01 pour les panneaux de pubs et les preenseignes,… ), soit faire une demande d’autorisation (cerfa 14798-01 pour les enseignes, les mobiliers urbains avec pubs, baches pubs,… ) pour leurs dispositifs publicitaires, soit auprès de la commune (si RLP règlement local de publicité) soit auprès de la préfecture (si pas de RLP). Ça permet aux autorités de police (commune ou préfecture) de vérifier la conformité, et aux communes (ou EPCI) de prélever la TPLE. Celle-ci n’est pas obligatoirement perçue, et elle est plafonnée : c’est fonction de la taille de la commune (3 tranches 0-49999/50000-199999/+200000), fonction du type de dispositif publicitaire, et c’est en €/m2/an : par exemple pour Grenoble ça ferait pour un 4*3 classique fixe 360€/an (12m2*30€/m2), si déroulant à 3 affiches (*3 soit 1080€/an) etc.
    Bien sûr en multipliant par le nombre de dispositifs publicitaires, par exemple pour 300 panneaux (petite ville) , ça ferait par exemple 300 k€/an (et ceci uniquement pour les 4*3) ?

    Bref tout ceci pour dire que les communes ou les métropoles ont quelque part un bureau qui s’occupe de recevoir les cerfa ci-dessus, et ont ces données. Les dispositifs publicitaires sont localisés par adresse dans ces cerfa. Ces données doivent également avoir une composante nominative (pour la perception de la taxe), et une composante technique (pour la description du dispositif publicitaire).

    Ces données (sauf les données nominatives) sont des données publiques qui doivent être libérées par les collectivités territoriales qui les détiennent. Affaire à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*